Lutte contre le coronavirus

La CRC à cœur battant pour les malades et les volontaires

Au milieu des ravages causés par le Covid-19, la branche camerounaise de l’institution humanitaire exalte l’importance des bénévoles engagés dans la croisade contre la pandémie.

 

Ce 8 mai 2020, la Croix rouge Camerounaise (CRC) sacrifie au rituel de la commémoration de la Journée internationale de la Croix rouge et du Croissant rouge. À Yaoundé comme partout dans le monde entier, on ne fait pas du bruit cette 73e édition de l’événement. Contrariés par la pandémie du Covid-19, les carillons et les sirènes habituels sont en veilleuse. À proprement parler, pas d’incantation festive dans la capitale camerounaise cette année.

Au moins, inspirée du contexte de la pandémie du coronavirus à l’échelle du Cameroun, l’offre événementielle de la CRC se décline en une remise de dons à l’hôpital central de Yaoundé. Fruits de l’élan de cœur du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) et de la Fédération internationale de la Croix rouge et du Croissant-rouge (FICR), lesdits dons sont destinés aux personnels médicaux et aux pensionnaires du pavillon de prise en charge dédié aux malades atteints de Covid-19. Remis au Pr Pierre Joseph Fouda, le directeur de l’hôpital central de Yaoundé, le package est constitué de savon liquide, lunettes de protection, gants d’examen, blouses d’isolation, combinaisons, masques de protection respiratoire, tabliers chirurgicaux, solutions désinfectantes pour les mains, pulvérisateurs à dos pour insecticide, brancards rabattables et matériels de ménage. Cécile Akame Mfoumou préside la cérémonie. Dans son propos de circonstance, la présidente nationale de la CRC rappelle que le geste de ce jour est à lire dans le cadre des missions de l’institution humanitaire.

L’occasion se prête également pour chanter un hymne particulièrement appuyé aux volontaires et secouristes engagés à la sensibilisation des populations pour barrer la route au Covid-19. Considérés comme chevilles ouvrières de la mise en œuvre du plan de riposte contre la pandémie, ces personnages sont quotidiennement mobilisés. Ils sont des passeurs d’information, de formation, de communication. Concrètement, ils sont impliqués dans la sensibilisation via des tricycles sonorisés diffusant des messages sur la pandémie, des discussions de groupes dirigées avec les communautés (groupes, associations, leaders, etc.) et des émissions radio interactives qui permettent de recueillir les feedbacks des communautés sur le Covid-19 et de leur donner des informations utiles. En cette 73e édition de de la Journée internationale de la Croix rouge et du Croissant rouge, l’idée est d’exalter, dans une continuité dans les idées et les approches, leur participation aux missions de la CRC.

Créée en 1960, la CRC dispose de 58 comités départementaux et 320 comités d’arrondissement disséminés sur l’ensemble du territoire. À ce jour, elle a formé 35.000 secouristes actifs et expérimentés.

 

Jean-René Meva’a Amougou

2020-05-14T12:42:35+00:00